Volume N ° 2

Dimanche sucré à la campagne

Dimanche sucré à la campagne

Le printemps nous donne envie d’ouvrir les fenêtres et de profiter du vent frais et des chauds rayons du soleil pendant des heures. Comme le brunch est la manière idéale de partager un repas entre amis en profitant de la journée, c’est ce que nous vous proposons pour cette 2e édition. Et, quoi de mieux que d’aller observer les bourgeons éclore et les arbres verdir à la campagne?

Pour cette édition printanière, nous avions envie de nous laisser inspirer par le dégel de la sève et le sirop d’érable qui se met à couler à flots. Ce bon liquide sucré que nous avons la chance de produire ici, au Québec. Voici notre façon d’amener la cabane à sucre à notre table, de profiter de ces plaisirs gourmands tout en mangeant santé!

01

Légumes racines à l'orange et au sésame

4

accompagnements

Temps de préparation

5 minutes

Temps total

40 minutes

Comme je suis abonnée aux paniers Lufa, j’ai appris à improviser avec les légumes racines cet hiver. J’ai donc concocté cette recette alors que mon frigo en était plein et que mon congélateur était déjà rempli de potages de toutes sortes. Le miel et le jus d’orange parfument les légumes de façon à ce qu’ils s’apprêtent bien tant pour le brunch que pour accompagner un plat.

Étapes & photos

Légumes racines_Roots Vegetables ©Marie des neiges
Légumes racines_Roots Vegetables ©Marie des neiges

  1. Préchauffer le four à 400 °F.
  2. Laver, peler et trancher les légumes. Déposer dans un grand bol.
  3. Dans un petit bol, mélanger le jus d’orange, l’huile de sésame, le miel, le zeste et l’huile d’olive.
  4. Verser le liquide sur les légumes et mélanger pour bien enrober chaque morceau.
  5. Étaler les légumes sur une plaque à cuisson couverte d’un papier parchemin. Saupoudrer des graines de sésame, puis enfourner 35 minutes.
Légumes racines_Roots Vegetables ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

02

Scones aux bleuets

8

scones

Temps de préparation

5 minutes

Temps total

20 minutes

J’ai préparé cette recette pour ma mère qui adore les scones. Comme nous allions les manger pour le déjeuner, je voulais que la recette soit santé. J’ai donc voulu réduire la quantité de matières grasses. Je l’ai remplacé par de la compote de pommes. J’ai fait plusieurs essais avant d’obtenir la bonne combinaison pour que la texture reste intéressante. En plus, j’adore le goût subtil d’érable dans la pâte.

Étapes & photos

Scones aux bleuets_Blueberry Scones ©Marie des neiges
Scones aux bleuets_Blueberry Scones ©Marie des neiges

  1. Préchauffer le four à 400 °F.
  2. Dans un grand bol, mélanger le lait de soya, l’huile, la compote, le sirop et la vanille.
  3. Dans un autre bol, mélanger les farines et la poudre à pâte. Verser sur les ingrédients humides. Mélanger juste assez pour former une boule. Ajouter un peu de farine à la pâte si elle est trop collante pour former une boule avec vos mains.
Scones aux bleuets_Blueberry Scones ©Marie des neiges
Scones aux bleuets_Blueberry Scones ©Marie des neiges
Scones aux bleuets_Blueberry Scones ©Marie des neiges
Scones aux bleuets_Blueberry Scones ©Marie des neiges
Scones aux bleuets_Blueberry Scones ©Marie des neiges

  1. Enfariner une surface de travail propre et enfariner vos mains. Déposer la boule de pâte sur la surface et l’aplatir. Intégrer à la pâte la moitié des bleuets en appuyant un peu pour que les bleuts rentrent dans la pâte. Plier la pâte en deux, reformer une boule, puis aplatir à nouveau. Intégrer l’autre moitié des bleuets, et replier la pâte à nouveau. Former encore une fois un cercle aplati d’environ 7 pouces de diamètres. N’hésitez pas à remettre de la farine sous la pâte au besoin afin de s’assurer qu’elle ne collera pas à la surface de travail.
  2. Avec un couteau, couper 8 parts égales et déposer sur une plaque à cuisson couverte d’un papier parchemin. Séparer bien les parts puisqu’elles gonfleront en cuisant. Cuire au four pendant environ 15 minutes.
Scones aux bleuets_Blueberry Scones ©Marie des neiges
Scones aux bleuets_Blueberry Scones ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

03

Granola aux canneberges, baies de goji et chocolat

8

tasses

Temps de préparation

5 minutes

Temps total

25 minutes

Ce qui est génial dans le fait de faire ses propres granolas, c’est qu’on peut y ajouter les ingrédients de notre choix et surtout qu’on peut éviter le surplus de matières grasses et de sucre. Si vous les conservez dans un contenant hermétique, vous pourrez les garder très longtemps! De plus, quelques pots de vitre remplis peuvent vous enjoliver une étagère…si vous parvenez à vous retenir d’en manger constamment!

Étapes & photos

Granola canneberges_Cranberry Granola ©Marie des neiges

  1. Préchauffer le four à 375 °F.
  2. Faire tremper les canneberges dans 1 tasse d’eau chaude pendant 5 minutes. Égoutter.
  3. Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients sauf les baies de goji. Étaler sur deux plaques à cuisson couvertes de papier parchemin et enfourner pour au moins 20 minutes.
  4. À la mi-cuisson, retourner doucement les granolas à l’aide d’une spatule afin de ne pas trop séparer les morceaux. Il vous restera ainsi de gros morceaux. Si vous voyez que les granolas brunissent sur les côtés, il ne faut pas hésiter à les retourner plus d’une fois pour que la cuisson soit plus égale.
  5. Lorsque les granolas semblent croustillantes à souhait, sortir la plaque du four. Une fois refroidies, ajouter les baies de goji au mélange et conserver dans un contenant hermétique.
Granola canneberges_Cranberry Granola ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

04

La petite histoire du sirop d’érable

Le sirop d’érable est l’un des aliments vedettes de la culture québécoise. Pourtant, peu de gens savent comment a commencé la production de ce sucre. Qui est la première personne à avoir essayé de percer un trou dans un érable et de boire la sève qui s’en écoulait?

En fait, ce sont les peuples autochtones qui ont développé cette technique. Bien qu’on ne sache pas exactement comment a débuté cette tradition, une légende iroquoise raconte qu’un homme aurait planté sa machette dans un érable et l’aurait retirée. Pendant la journée, la sève se serait écoulée le long du tronc et aurait été recueillie dans un bol. Une femme, qui pensait que le bol contenait de l’eau, aurait ensuite utilisé la sève pour y faire cuire de la viande et le goût sucré aurait charmé les papilles des convives.

Lorsque les colons sont arrivés, les Autochtones maîtrisaient la technique et produisaient le sirop d’érable en quantité importante. En les observant, ils ont appris à entailler les érables et ont amélioré la technique, notamment en  perçant des trous et en suspendant les seaux directement sur le tronc pour les protéger des animaux.

Cette technique n’est presque plus pratiquée maintenant. La majorité des acériculteurs utilisent un système de tuyaux qui sont tous reliés entre eux et qui acheminent directement la sève dans des cuves pour être bouillie et transformée en sirop. Peut-être un peu moins charmant, mais beaucoup plus efficace!

Mots Bernard Lavallée, nutritionniste

Photos Simon L'Archevêque

05

Barres Granola «Wanderlust»

8

Barres

Temps de préparation

10 minutes

Temps total

1h10

J’ai créé cette recette l’été dernier, lorsque je m’apprêtais à suivre 7 cours de yoga en 3 jours dans le cadre du festival de yoga Wanderlust. Je voulais avoir une collation santé qui puisse me soutenir sans toutefois m’alourdir l’estomac. Je l’ai partagée avec mes amies qui m’ont confirmé la réussite de cette recette de barres granola crues!

Étapes & photos

Barres Granola_Granola Bars ©Marie des neiges
Barres Granola_Granola Bars ©Marie des neiges

  1. Faire tremper les dattes dans de l’eau chaude pendant 5 minutes
  2. Au robot culinaire, moudre grossièrement les ingrédients de la partie 1. Pour garder le croustillant des noix, moudre le mélange à peine quelques minutes. Puis, verser dans un bol moyen.
  3. Égoutter les dattes, puis mélanger tous les ingrédients de la partie 2, à l’exception des raisins secs, au robot culinaire jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse.
  4. Verser cette pâte sur les ingrédients secs, ajouter les raisins secs et mélanger à l’aide d’une cuillère de bois ou d’un batteur électrique jusqu’à ce que la pâte soit bien compacte. Ajouter une cuillère à thé d’huile au besoin.
Barres Granola_Granola Bars ©Marie des neiges-7
Barres Granola_Granola Bars ©Marie des neiges

  1. Étendre sur une plaque à cuisson tapissée de papier parchemin. Bien aplatir la pâte avec une fourchette. Afin d’obtenir une barre d’une bonne épaisseur et bien compacte, utiliser seulement la moitié de la longueur de la plaque.

  2. Réfrigérer 1 heure, puis couper les barres en 8 morceaux. Envelopper séparément avec une pellicule de plastique. Garder au frigo jusqu’à ce que vous vouliez les consommer, car à la température de la pièce, les barres ont tendance à s’égrainer. Elles se conservent au moins une semaine.

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

06

Birchner Muesli (sans produit laitier)

1

Bol

Temps de préparation

4 minutes

Temps total

8h04

Je mange cette recette de déjeuner depuis que je suis toute petite. Par contre, nous la mangions avec du yaourt nature. J’ai décidé de créer ma propre version sans produit laitier. Pour ce qui est des noix, vous pouvez évidemment mettre celles que vous préférez ou les remplacer par du granola.

Étapes & photos

  1. La veille, placer le gruau, le lait végétal et les graines de chia dans un bol. Laisser tremper pendant la nuit.
  2. Le matin, ajouter la pomme et le jus de citron, puis mélanger. Ajouter un peu de boisson végétale au besoin. Parsemer des graines et des noix de votre choix puis verser le miel par-dessus.
Si vous utilisez un gruau à cuisson rapide et que vous préférez le faire le matin même, vous pouvez le laisser tremper seulement de 30 à 60 minutes.
Birchner Muesli ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

07

Tofu aux arachides

2

portions

Temps de préparation

20 minutes

Temps total

20 minutes

Cette salade tiède inspirée du Pad Thaï se mange bien pour le brunch, car elle est sucrée-salée. Cela dit, elle pourrait très bien être servie au dîner ou au souper. Parfaite pour un souper de semaine, elle est ultra rapide à préparer et vous pourriez très bien remplacer les légumes de la recette par ceux que vous avez sous la main.

Étapes & photos

tofu aux arachides ©Marie des neiges
tofu aux arachides ©Marie des neiges

  1. Trancher les courgettes et le céleri-rave en juliennes.
  2. Couper le tofu en petits cubes.
  3. Pour faire la marinade, mélanger dans un petit bol le tamari, le beurre d’arachide, le sirop, le gingembre et l’eau.
  4. Dans une poêle à feu moyen, faire griller les cubes de tofu avec ½ tasse de la marinade. Remuer de temps en temps pour bien enrober chaque morceau de la marinade. Le tofu est prêt lorsqu’il est bien grillé et qu’il a tout absorbé le liquide.
  5. Dans une autre poêle, verser le reste de la marinade portée à ébullition, puis ajouter le céleri-rave. Baisser le feu à moyen-doux et laisser le céleri-rave frémir 2 minutes. Ajouter ensuite les courgettes, bien enrober du liquide et laisser cuire doucement encore 2 minutes. À ce moment, les légumes devraient avoir absorbé à peu près tout le liquide.
  6. Pour monter les assiettes, déposer les légumes au fond, puis ajouter le tofu, saupoudrer la coriandre et ensuite les arachides.
tofu aux arachides ©Marie des neiges
tofu aux arachides ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

08

Le Défi du chef : Emile Tremblay

Cette fois-ci pour le Défi du chef, j’avais envie de vous faire découvrir un chef de Québec, ma ville natale. J’ai tout de suite eu en tête Le Cercle. Cette entreprise est maintenant bien reconnue et prisée à Québec, et c’est très stimulant de voir qu’elle a grandi tout en conservant ses idées innovatrices et révolutionnaires. En effet, l’endroit n’est pas seulement un restaurant, mais aussi une salle de spectacle, une salle d’exposition et bien plus! En fait, le complexe se caractérise comme un laboratoire vivant. Affilié à plusieurs collaborateurs, agences et projets, Le Cercle développe la créativité à plusieurs niveaux.

J’ai donc rencontré Emile Tremblay, le chef exécutif du restaurant, pour qu’il nous partage une de ses recettes végétariennes.

Emile était très motivé à m’expliquer comment le laboratoire fonctionne et à me faire visiter les lieux. Il m’a appris que le restaurant (laboratoire culinaire) avait le projet de devenir autosuffisant en produisant des fruits et légumes bios sur une terre à l’île d’Orléans. Après avoir fait le tour de toutes les salles, Emile m’a emmené dans la cuisine où il m’a montré à confectionner les raviolis aux champignons et topinambours, pleurotes, rabioles fumées et crémeuse de carottes, recette qui figure sur le menu du Cercle. L’esprit de camaraderie et l’ambiance agréable m’ont fait deviner un lieu de travail plaisant auquel les employés sont attachés.

Le temps file si vite lorsque tout est fascinant! Je crois qu’Emile aurait pu continuer longtemps à me parler avec passion de son travail. Je suis repartie d’autant plus impressionnée par cette belle initiative qu’est Le Cercle, laboratoire vivant.

Voici notre conversation plus détaillée à propos de son métier et de la cuisine…

Emile Tremblay ©Marie des neiges
Emile Tremblay ©Marie des neiges

Entrevue avec Emile Tremblay

1. Qu’est-ce que tu aimes de ce métier?

ET :  D’abord, faire découvrir aux gens des produits et leur faire vivre des expériences gustatives hors du commun.  

Ensuite, que dire des possibilités infinies qu’offre le métier de cuisinier, tant pour les occasions professionnelles variées que pour les tâches qui requièrent une constante créativité pour débusquer tel ou tel produit nouvellement disponible sur le marché.

Finalement, les défis. En tant que cuisiniers, nous sommes constamment appelés à nous dépasser et à prendre des décisions sous pression. La création de masse représente également un défi, puisqu’on ne se permet pas de se répéter que ce soit au niveau de l’élaboration des menus ou des plats.

Bref, ce n’est pas toujours facile, mais le dépassement de soi, la sensation du devoir accompli, l’esprit de camaraderie qui règne au sein d’une équipe et la qualité des produits que nous fournissent les artisans de chez nous pour nourrir notre imagination font en sorte que chaque jour, je me surprends à dire à mon équipe : maudit que c’est le fun de jouer au restaurant!

2. À quoi ressemble la cuisine au Cercle, laboratoire vivant?

ET : Une cuisine de proximité, autant que possible, que l’on pourrait qualifier de cuisine du marché. Nous ne cherchons pas nécessairement à mettre une étiquette sur notre cuisine. En fait, cette cuisine nous ressemble, elle ressemble à l’équipe!

3. Comment le menu a-t-il été élaboré? Quelles sont vos inspirations?

ET : Nous élaborons le menu selon l’idée de la diversité, par exemple : une entrée de poisson, une avec des fruits de mer, une végétarienne, une entrée de viande, etc. J’ai tendance à déterminer la protéine et/ou le légume dominant et ensuite on tricote autour de ça. Nous nous inspirons souvent des produits disponibles selon la saison. Nous puisons également dans nos expériences passées pour trouver les idées ou techniques qui nous permettront de peaufiner les plats.

4. As-tu trouvé difficile d’élaborer un plat végétarien?

ET : Nous sommes entraînés à composer des plats végétariens très tôt à l’école. Nous ressentons une profonde fierté lorsque des végétaliens, végétariens, ou multiallergiques quittent le restaurant comblés d’avoir été autant accommodés. Alors, non, je ne trouve pas ça difficile, il s’agit simplement de se creuser un tout petit peu plus les méninges, et c’est notre devoir de le faire.

5. Comment penses-tu que la cuisine évoluera dans les prochaines années?

ET : La cuisine contemporaine au Québec en est encore à ses balbutiements, selon moi. Je crois bien que le courant de cuisine nordique ou boréale est appelé à se peaufiner au fil des ans et à lentement s’intégrer dans nos coutumes culinaires. Il est tout de même clair que nos traditions culinaires québécoises et le courant de cuisine boréale s’entrecoupent, se rejoignent et ont des ancêtres communs, comme les habitudes culinaires des Premières nations. Je tends également à espérer que la cuisine (ainsi que les différents acteurs de l’industrie agroalimentaire) se responsabilisera de plus en plus pour un meilleur avenir autant au plan alimentaire qu’au niveau de l’environnement.

6. As-tu de bonnes adresses à nous proposer?

ET : Je suggérerais à quiconque n’est pas habitué à l’ambiance qui règne désormais dans le quartier Saint-Roch de Québec de venir y faire une visite et de donner une seconde chance à ce quartier dont la réputation est souvent galvaudée par le passé. Tout au long de la rue Saint-Joseph, les commerces se jouxtent, non pas dans un esprit de compétitivité, mais bien dans un esprit d’entraide et de bon voisinage. Pour une sortie ou pour faire ses emplettes, nous ne manquons pas de choix. Je vous suggère entre autres : JEF poissonnerieLa Coopérative des Grands RangsWilliam J Walter Saucissier, La Fiesta and Eumatimi.

Le Cercle, laboratoire vivant
228 rue Saint-Joseph Est, Québec

 

Mots Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

09

Raviolis aux champignons et topinambours, pleurotes, rabioles fumées et crémeuse de carottes

4

portions

Temps de préparation

-

Temps total

-

Voici la recette qu’Émile Tremblay, chef exécutif au laboratoire culinaire du Cercle, nous partage dans le cadre du billet Le Défi du chef. Il nous révèle les secrets de cette recette végétarienne qui figure sur leur menu. Si vous avez un peu de temps (beaucoup!), vous pourrez faire vous-même une vraie recette de chef!

Étapes & photos

Pour la pâte :

  1. Incorporer un à un les œufs à la farine, (réserver un œuf pour faire la dorure qui servira à coller les pâtes ensemble lors de la confection des raviolis). Travailler la pâte jusqu’à homogénéité.
  2. Laissez ensuite reposer la pâte au frigo une vingtaine de minutes avant de l’abaisser.
Raviolis Le Cercle ©Marie des neiges
Raviolis Le Cercle ©Marie des neiges

Pour la farce :

  1. Taillez en tranches fines les champignons et les topinambours. Faites revenir le tout dans une casserole à feu moyen. Remuez souvent, en prenant soin de bien gratter les sucs qui colleront au fond du chaudron, quand vous aurez gratté 4 ou 5 fois le chaudron, le tout devrait avoir bien compoté et avoir obtenu un aspect assez « sec », cette opération peut prendre un certain temps. Saler au début du processus peut aider à bien faire sortir l’eau des légumes.
  2. Passez ensuite le tout au robot culinaire avec la noix de beurre, jusqu’à l’obtention d’une purée lisse. Ajoutez l’huile de truffe et rectifiez l’assaisonnement.

Pour les raviolis :

  1. À l’aide d’un laminoir à pâte, abaissez des bandes d’environ 8 cm de large (généralement jusqu’à l’avant-dernier niveau d’épaisseur du laminoir, cela peut dépendre selon la machine utilisée). Détaillez dans les bandes de pâtes des cercles du diamètre voulu (2 cercles par ravioli).
  2. Pour faire la dorure, détendez l’œuf réservé plus tôt avec une cuillère à soupe d’eau, fouettez-le bien. À l’aide d’un pinceau pas trop gorgé, dorez le cercle de pâte du dessous, déposez-y la farce et refermez le tout avec un autre cercle en prenant soin d’éviter la formation de bulles d’air.
  3. Pochez les raviolis environ 3 minutes dans un chaudron bien rempli d’eau salée et bouillante. Réservez.
Raviolis Le Cercle ©Marie des neiges
Raviolis Le Cercle ©Marie des neiges

Pour la sauce :

  1. Émincer 3 échalotes et les carottes.
  2. Dans une casserole, faites-les suer doucement, jusqu’à ce que les échalotes soient bien translucides. Salez, poivrez et ajoutez la crème. Laisser le tout mijoter jusqu’à cuisson complète des carottes. Si la crème a trop réduit lors de la cuisson, ajoutez seulement un peu d’eau pour la ramener à son niveau initial.
  3. Passer ensuite le tout au mélangeur jusqu’à une belle texture bien lisse. Rectifier l’assaisonnement et réserver.

Pour la garniture :

  1. Défaire les pleurotes en lanière d’un centimètre, réserver.
  2. Éplucher et tailler le rabiole en bâtonnets (5mm x 5mm x 5cm environ), saler légèrement et laisser dégorger une quinzaine de minutes.
  3. Fumer à chaud les rabioles pendant environ 30 minutes (cette étape peut-être omise si vous le désirez. Toutefois, l’arôme de fumé est important dans l’aromatique du plat).
  4. À l’aide d’un économe, râpez le parmesan en copeaux et réservez.
  5. Émincez finement les deux autres échalotes, faire dégorger légèrement avec un peu de sel (une quinzaine de minutes).
  6. Ensuite, enrober les échalotes de farine et faire frire jusqu’à ce qu’elles deviennent bien dorées. Réserver sur un papier absorbant.
Raviolis Le Cercle ©Marie des neiges

Pour l'assemblage :

  1. Réchauffer les raviolis dans la crémeuse de carottes (pour un peu plus de texture, vous pouvez les faire rissoler sur le dessous avant d’ajouter la sauce).
  2. Poêler les pleurotes avec les rabioles fumés, déposez cette garniture sur les raviolis et leur sauce.
  3. Mélanger les échalotes frites, les copeaux de parmesan et la roquette avec 2-3 gouttes d’huile d’olive et déposez le tout au sommet du plat.

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Le Cercle, Laboratoire culinaire

Photos Marie des neiges Magnan

10

Tartinade de noisettes et chocolat

1

petit pot

Temps de préparation

7 minutes

Temps total

20 minutes

J’avais envie de créer ma propre version du fameux Nutella. Il ne faut pas se leurrer, cette recette demeure une gâterie, car elle est à base de chocolat. Par contre, elle contient définitivement de meilleurs ingrédients! Les morceaux de fèves de cacao crues contiennent plusieurs vitamines et minéraux, puisqu’elles n’ont subi aucune transformation. Elles vous donneront une dose d’énergie, ce qui fera une raison de plus de succomber à cette tartinade le matin! Mangés nature, les morceaux de cacao sont plutôt amers mais mélangés au chocolat, ça donne un croustillant à la recette qui la rend irrésistible!

Étapes & photos

Tartinade de noisettes et chocolat ©Marie des neiges
Tartinade de noisettes et chocolat ©Marie des neiges

  1. Préchauffer le four à 350 °F.
  2. Étaler les noisettes sur une plaque à cuisson couverte d’un papier parchemin. Faire rôtir les noisettes pendant 12 minutes. À la mi-cuisson, retourner les noisettes pour qu’elles rôtissent également.
  3. Retirer les noisettes du four et laisser refroidir quelques minutes.
  4. Au robot culinaire, hacher les noisettes jusqu’à ce qu’elles aient libéré leur huile et que la texture du beurre de noisette vous plaise (croustillant ou plus homogène). Selon votre robot culinaire, cela prendra environ 3 minutes.
  5. Pendant ce temps, faire fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes.
  6. Ajouter le chocolat fondu, le lait d’amande et le cacao en poudre au beurre de noisette et mélanger une minute ou deux.
  7. Enlever la lame du robot (ou transférer dans un autre bol), puis ajouter les morceaux de cacao cru. Mélanger à l’aide d’une cuillère de bois.
  8. Transférer dans un contenant hermétique et réfrigérer. La tartinade se conserve pendant quelques semaines. À utiliser sur des toasts ou comme glaçage à gâteau.

 

Tartinade de noisettes et chocolat ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

11

Limonade aux fraises

4

verres

Temps de préparation

10 minutes

Temps total

10 minutes

Voici une recette inspirée d’une limonade que j’ai bue en Argentine. Comme elle est à base de fraises congelées, on peut la préparer toute l’année!

Étapes & photos

Limonade aux fraises_Strawberry Lemonade ©Marie des neiges
Limonade aux fraises_Strawberry Lemonade ©Marie des neiges

  1. Verser les fraises, le sirop et l’eau dans un chaudron. Porter à ébullition, puis diminuer le feu à moyen-doux. Laisser frémir environ 5 minutes jusqu’à ce que l’eau soit bien colorée.
  2. À l’aide d’une passoire, filtrer l’eau pour en retirer les fraises dans un pichet. Filtrer également dans ce récipient le jus du citron.
  3. Vous avez maintenant la base de la limonade. Réfrigérer jusqu’au moment de servir. Lorsque vous désirez servir une portion, verser quelques glaces et une tasse du liquide dans le mélangeur pour obtenir une belle texture mousseuse.
Limonade aux fraises_Strawberry Lemonade ©Marie des neiges
Limonade aux fraises_Strawberry Lemonade ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

12

Souvenirs d'Argentine

Tout de suite après Noël, je suis allée rejoindre des amis en Argentine pour un mois. Nous avons commencé par visiter Buenos Aires, c’est là que mes amis habitent, puis nous nous sommes promenés dans quelques régions du Nord. Du premier au dernier jour, je me suis sentie dépaysée, tant par la grandeur de Buenos Aires et les montagnes colorées à couper le souffle, que par les moeurs et habitudes différentes des Argentins. En effet, leur alimentation est complètement à l’opposé de la mienne et disons que j’ai eu un peu de mal à m’adapter… Je savais que la viande faisait partie intégrante de leur alimentation, mais pas à un tel point.

Argentina ©Marie des neiges

J’ai été très marquée par leur façon de voir les repas comme un prétexte pour se réunir et partager. Souvent, la table est remplie de plusieurs assiettes que tout le monde se partage. L’asado, un repas typique de l’Argentine, en est un bon exemple. Il s’agit en fait d’une grille de BBQ à l’extérieur sur laquelle on fait griller plusieurs sortes de viande. Chacun prend un petit morceau de tout, et on mange au rythme de la cuisson des pièces de viande. On prend notre temps, et on profite du moment ensemble.

 

Argentina ©Marie des neiges

Les Argentins ont aussi une forte tradition du thé, et la façon de le boire est assez unique. D’abord, comme ils mangent très tard le soir, c’est à 17 h qu’ils boivent le thé. Ensuite, pratiquement tout le monde prend le thé : peu importe le lieu où ils sont et l’activité à laquelle ils s’adonnent à ce moment-là. On voit donc des gens prendre le thé sur la plage, dans la rue, au travail, etc. Finalement, ce n’est pas n’importe quel thé, mais bien du maté que l’on boit. Pour ce faire, si on est entre amis, il y a un rituel bien précis pour le boire : tout le monde boit tour à tour dans le même contenant avec une sorte de paille métallique, la bombilla. Bref, il s’agit encore d’un moment de réunion et de partage et c’est ce qui m’a fait adorer cette tradition.

Argentina ©Marie des neiges

Cela dit, il n’y avait pas une panoplie de recettes végétariennes à vous rapporter… Je vous ferai donc découvrir la seule (ou presque) recette végétarienne typiquement argentine : les humitas. Par contre, j’ai préféré attendre au prochain magazine pour vous présenter la recette puisqu’elle est à base de maïs. Comme vous le savez, ce légume se fait plutôt rare pendant cette période de l’année! Entre temps, j’ai une recette à vous partager qui n’est pas typiquement argentine, mais que j’ai découverte là-bas. Lors de mon séjour à Buenos Aires, mon amie m’a emmenée dans un restaurant végétarien génial, le Hierbabuena. Il m’a permis de faire le plein de pain aux grains entiers fait maison, de plats végétariens originaux, de jus de fruits frais…le bonheur! J’ai donc essayé de recréer la limonade aux fraises que j’ai bue là-bas, un délice! C’est tout de même audacieux de vouloir ouvrir un restaurant de la sorte au pays du carne, alors je leur lève mon chapeau!

Argentina ©Marie des neiges
Argentina ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

13

Pains aux bananes et noisettes à l'érable

1

pain

Temps de préparation

7 minutes

Temps total

1h07

Le pain aux bananes est un de mes classiques de déjeuner, parce que c’est facile à manger sur le pouce. Sinon, je l’adore rôti au grille-pain avec un peu de margarine. Voici une version printanière spécialement aromatisée à l’érable avec des noisettes caramélisées.

Étapes & photos

02 Pain aux bananes_Banana Bread ©Marie des neiges

Noisettes

  1. Préchauffer le four à 375 °F.
  2. Mélanger les noisettes et le sirop d’érable dans un petit bol. Puis, verser sur une plaque à cuisson couverte d’un papier parchemin. Enfourner 10 minutes. À la mi-cuisson, retourner les noix en les enrobant bien du sirop. Sortir du four et laisser refroidir.
Pain aux bananes_Banana Bread ©Marie des neiges

Pain aux bananes

  1. Mélanger les bananes, le lait d’amande, le sirop, le tofu, l’huile et la compote de pommes au mélangeur.
  2. Dans un autre bol, mélanger la farine et la poudre à pâte.
  3. Verser les ingrédients secs sur les ingrédients humides et mélanger avec une cuillère de bois. Mélanger le moins possible, de cette façon la pâte sera plus moelleuse.
  4. Incorporer le chocolat et mélanger encore un peu.
  5. Verser dans un moule graissé. Puis, disperser les noix sur le dessus. Enfourner environ 1 h 10.
Je conserve mes bananes mûres au congélateur. Lorsqu’elles sont bien brunes, j’enlève la pelure et les conserve dans un contenant hermétique au congélateur. De cette façon, j’ai toujours des bananes mûres sous la main et ça me permet de ne pas avoir à les jeter.
Pain aux bananes_Banana Bread ©Marie des neiges
Pain aux bananes_Banana Bread ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

14

Lait d'amandes et sésame

4

tasses

Temps de préparation

5 minutes

Temps total

8h05

Si j’avais su que c’était si facile de préparer son propre lait de noix, il y a longtemps que j’aurais commencé! Toutes les combinaisons de graines et de noix sont possibles. Je me suis donc amusée à faire une saveur que je n’avais jamais vue en magasin. Les dattes donnent un petit côté sucré au lait, mais elles sont facultatives, ou alors vous pourriez en mettre plus si vous aimez votre boisson très sucrée!

Étapes & photos

Lait d'amandes et sésame ©Marie des neiges

  1. Dans un bol, verser les amandes et les graines de sésame, couvrir d’eau et laisser tremper pendant la nuit (6 à 8 heures).
  2. Égoutter et rincer les amandes et les graines de sésame à l’aide d’une passoire. Déposer dans le robot culinaire avec 2 tasses d’eau. Pulvériser 1 ou 2 minutes, puis ajouter le reste de l’eau. Mélanger encore 2 minutes.
  3. Placer un coton à fromage ou un sac à lait de noix dans un grand bocal, un pot Mason par exemple. Verser le mélange dans le coton à fromage pour retenir les noix. Presser bien le coton pour retirer tout le liquide des noix.
  4. Fermer le pot avec un couvercle hermétique et mettre au frigo. Le lait de noix se conserve quelques jours.
Faire votre propre lait de noix vous permettra d’en retirer beaucoup plus de bienfaits. Le fait de tremper les noix active les nutriments qui auraient été disponibles pour devenir un arbre. Tous ces nutriments pourront maintenant être versés dans votre bol de céréales!
Lait d'amandes et sésame ©Marie des neiges

Vous pouvez utiliser le mélange d’amandes et de graines de sésame broyées dans vos recettes de muffins ou gâteaux. D’ailleurs, je travaille sur une recette qui les utilisera… À venir dans le prochain magazine!

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

15

Réchauffement climatique : le sirop d’érable en danger

Près de 80 % de la production mondiale de sirop d’érable se fait au Québec grâce à la météo particulière de la province. En effet, la production est fortement influencée par la température.

D’abord, les érables à sucre doivent entrer en hibernation pendant l’hiver et être exposés à de grands froids. Par la suite, c’est le retour du printemps, avec des températures inférieures à 0°C pendant la nuit et des températures supérieures à 0°C pendant le jour, qui offre les conditions idéales pour faire couler à flots la sève des érables à sucre.

Malheureusement, avec le réchauffement climatique, les conditions météorologiques nécessaires à la production abondante de sirop d’érable risquent de se faire de plus en plus rares. Une étude publiée en 2009 a analysé les températures moyennes de 1985 à 2006 et les a associées au rendement des érablières. Constat : les chaudes températures précoces au mois de février démarrent la saison hâtivement. De même, les températures chaudes à la fin de mars ou au début d’avril signent la fin de la saison des sucres.

La crainte des acériculteurs est que les érables à sucre n’arrivent pas à s’adapter à ces conditions climatiques qui sont et seront de plus en plus fréquentes avec le réchauffement climatique et que la production en souffre. L’étude en question prédit d’ailleurs une baisse de la production de 15 % et 22 % dès 2050 et 2090 respectivement si les érables n’arrivent pas à s’adapter.

Une raison de plus de se préoccuper de l’environnement et de savourer amoureusement votre prochain repas garni de sirop d’érable!

Sources:

Duschesne L., Houle D., Côté M-A. et Logan T. Modelling the effect  of climate on maple syrup production in Québec, Canada. Forest Ecology and Management 2009;258 :2683-2689

Li, L. et Seeram N.P. Quebecol, a novel phenolic compound isolated from Canadian maple syrup. Journal of functional foods 2011;3(2):125-128

Mots Bernard Lavallée, DT. P. nutritionniste

Photos Simon L'Archevêque

16

Bouillon de légumes aromatiques

4

portions

Temps de préparation

10 minutes

Temps total

20 minutes

Voici un bouillon de légumes très polyvalent. Utilisez-le comme base pour une soupe ou un potage, pour la cuisson ou tout simplement tel quel. Une bonne façon de colorer votre table!

Étapes & photos

bouillon de légumes_Vegetables Broth ©Marie des neiges
Bouillon légumes_Vegetables Broth ©Marie des neiges

  1. Peler et couper grossièrement tous les légumes.
  2. Mettre l’eau dans une casserole avec les légumes et les épices. Faire chauffer à feu doux et laisser mijoter pendant 30 minutes. L’eau ne doit pas bouillir à gros bouillon, car elle doit rester claire même après la cuisson.
  3. Retirer du feu, laisser refroidir un peu et passer au chinois (ou dans une passoire) de façon à en retirer tout le contenu solide.
La couleur vive de cette soupe provient des carottes à l’ancienne que nous avons utilisées.

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Cedric Emond

Photos Marie des neiges Magnan

17

Nettoyant pour la maison

1.1

litre

Temps de préparation

5 minutes

Temps total

5 minutes

C’est le printemps, alors le temps est venu de faire le grand ménage! Utilisez ce mélange pour faire briller vos vitres, votre plancher et à peu près tout dans la maison!

Pour nettoyer les vitres, utiliser une boule de papier journal, tremper dans l’eau et nettoyer la surface. Sécher ensuite à l’aide d’un linge doux.

Je conserve les papiers de soie chiffonnés pour nettoyer les vitres, ça fonctionne aussi à merveille!

Étapes & photos

  1. Mélanger le vinaigre et l’eau chaude dans un bol moyen.
  2. Allez, au travail!
Nettoyant maison_homemade cleaner ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

18

Le sirop d’érable : un sucre antioxydant ?

Miel, cassonade, sucre blanc ou sirop d’érable, les façons de sucrer son alimentation sont multiples. Une croyance fréquemment véhiculée prétend que les sucres « naturels » comme le sirop d’érable ou le miel sont meilleurs pour la santé que le sucre blanc ou la cassonade. Qu’en est-il réellement?

En fait, il est vrai que moins le sucre est raffiné, plus il contient des vitamines et des minéraux. Ainsi, le miel ou le sirop d’érable sont légèrement plus nutritifs que le sucre blanc ou la cassonade. Selon une étude publiée en 2011, le sirop d’érable serait même riche en différents antioxydants.

Attention toutefois : la différence entre tous les sucres est minime et n’a probablement aucun effet sur la santé! Diminuer sa consommation de sucres ajoutés a une incidence beaucoup plus importante. Vaut mieux aller chercher ses vitamines, minéraux et antioxydants dans les fruits et les légumes plutôt que dans les sucres ajoutés!

La prochaine fois que vous désirerez choisir un sucre, allez-y pour le goût, tout simplement. Le sirop d’érable possède assurément des saveurs et arômes plus intéressants que le sucre blanc.

Mots Bernard Lavallée, DT. P. nutritionniste

Photos Simon L'Archevêque

19

Granola aux dattes et pacanes à l'érable

7

tasses

Temps de préparation

5 minutes

Temps total

40 minutes

J’adore les gros morceaux de granola et dans cette recette, les dattes aident à coller les ingrédients pour en produire. Elles donnent également un petit côté sucré qui fait que ce granola peut aussi bien être mangé au déjeuner, en collation ou comme dessert sur du yogourt. Et vous verrez, le fait de laisser imbiber les pacanes dans le sirop d’érable, ça les parfume et ça rend la recette décadente. Personnellement, j’aime bien les mélanger à des céréales moins sucrées pour le déjeuner. Libre à vous de les apprêter à votre façon!

Étapes & photos

Granola pacanes, érable, dates_ Pecans Granola ©Marie des neiges
Granola pacanes, érable, dates_ Pecans Granola ©Marie des neiges
©Marie des neiges

  1. Préchauffer le four à 375 °F.
  2. Mélanger les pacanes et le sirop d’érable dans un petit bol. Laisser reposer 10 minutes.
  3. Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients. Étaler sur une plaque à cuisson couverte d’un papier parchemin et enfourner de 30 à 40 minutes.
  4. À la mi-cuisson, retourner le granola à l’aide d’un spatule afin de ne pas trop séparer les morceaux. Il vous restera ainsi de gros morceaux. Si vous voyez que les granola grillent plus sur les côtés n’hésitez pas à les retourner pour que la cuisson soit plus égale.
  5. Lorsque les granolas semblent croustillantes à souhait, sortir la plaque du four. Une fois refroidi, conserver votre granola dans un contenant hermétique.
Granola pacanes, érable, dates_ Pecans Granola ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan

20

Salade de légumes printaniers et tofu crémeux

4

portions

Temps de préparation

20 minutes

Temps total

20 minutes

Cette belle salade colorée et croustillante nous fait croire que les temps doux et le soleil sont bel et bien là pour s’installer! Égayez votre table et votre estomac! N’hésitez pas à varier les légumes selon votre humeur.

 

Étapes & photos

Salade de légumes printaniers ©Marie des neiges
Salade de légumes printaniers ©Marie des neiges

  1. Peler et trancher tous les légumes.
  2. Dans un chaudron d’eau bouillante, blanchir chaque légume individuellement de 2 à 5 minutes dépendamment du légume, puis plonger les légumes dans l’eau glacée pour arrêter la cuisson.
  3. Mettre tous les légumes dans un grand bol et zester le citron sur les légumes.
  4. Dans un petit bol, bien mélanger le jus du citron, l’huile d’olive, le sel et le poivre de façon à créer la vinaigrette.
  5. Pour chaque portion, déposer le quart du tofu crémeux (⅛ tasse) au centre de l’assiette et agencer les légumes autour du tofu de façon à créer une belle salade. Puis, arroser de la vinaigrette.
Salade de légumes printaniers ©Marie des neiges
Salade de légumes printaniers ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Cedric Emond

Photos Marie des neiges Magnan

21

Betteraves au thé

4

accompagnements

Temps de préparation

5 minutes

Temps total

35 minutes

J’adore mettre des betteraves dans à peu près tout, et comme ce n’est pas le légume le plus commode à préparer, j’aime bien en faire d’avance pour toujours en avoir sous la main. Voici une recette assez simple et qui donne une petite saveur différente.

Étapes & photos

Betteraves_Beets ©Marie des neiges
01 Betteraves_Beets ©Marie des neiges

  1. Préchauffer le four à 375 °F.
  2. Faire bouillir l’eau et y infuser le thé quelques minutes. Pendant ce temps, peler les betteraves.
  3. Saler le thé, et verser dans un plat allant au four (un moule à pain par exemple) avec les betteraves, elles doivent être entièrement submergées d’eau.
  4. Cuire de 30 à 45 minutes, dépendant de la grosseur des betteraves ; jusqu’à ce que la lame d’un couteau puisse entrer et sortir facilement de la chair.
  5. Égoutter et servir en accompagnement avec vos plats préférés ou sur une salade.
Pour un dîner rapide, j’adore préparer ces petites tartines hummus, betteraves tranchées et herbes fraîches. (photo 01)
Betteraves_Beets ©Marie des neiges

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Cedric Emond

Photos Marie des neiges Magnan

22

Remplacer le sucre par du sirop d’érable dans une recette

Sur les crêpes, les gaufres, les fèves au lard, les fruits, le yogourt, dans la vinaigrette… Il y a peu d’aliments dont le goût ne se marie pas à merveille avec les arômes et saveurs du sirop d’érable.

On a toutes les raisons du monde de vouloir pousser l’expérience plus loin et de tenter de remplacer le sucre blanc, qui est ultra raffiné et ne possède aucune saveur particulière, par du sirop d’érable dans les recettes de pâtisseries. Ces dernières se trouvent souvent transformées par cette substitution.

Le sucre n’est pas présent que pour le goût dans ces recettes. Il agit également comme agent de structure et favorise le développement d’une belle couleur dorée à la cuisson. Le remplacer pourrait donc s’avérer une tâche difficile puisqu’il joue autant de rôles.

Pourtant, heureusement pour nous, c’est tout le contraire! Remplacer le sucre blanc par du sirop d’érable se fait assez facilement dans la plupart des recettes.

Le truc est simple : on remplace le sucre à volume égal de sirop d’érable. Donc, pour une tasse (250 mL) de sucre blanc, on met une tasse (250 mL) de sirop d’érable. Toutefois, il est important de compenser cet excès de liquide dans la recette. Ainsi, pour chaque tasse de sirop d’érable ajoutée à la recette, on doit diminuer d’un quart de tasse (60 mL) le liquide incorporé.

En plus d’avoir un effet intéressant sur le goût, le sirop d’érable, en raison de sa teneur en différents sucres, brunit plus facilement et rapidement que le sucre de table. Vos gâteaux et biscuits n’en seront que plus dorés et tout le monde vous demandera « quel est ce petit goût agréable? »

Mots Bernard Lavallée, DT. P. nutritionniste

Photos Simon L'Archevêque

À propos de cette publication

Nous ne pourrions terminer sans remercier l’équipe exceptionnelle avec qui nous avons eu la chance de travailler. Merci pour votre temps et votre soutien! Nous tenons à remercier également Robert-André Daigneault et Noémie Varin-Lachapelle pour leur hospitalité, ainsi que Nicolas Gauthier pour la vidéo à venir!

  • Modèles
  • Jean-Sébastien Chouinard
  • Marie-Ève Poirier
  • Delphée Magnan
  • Maude-Sarah Morin
  • Jean-Philippe Pelletier
  • Simon Léger
  • Styliste & coiffeuse
  • Delphée Magnan
  • Maquilleuse
  • Maude-Sarah Morin
  • Recettes
  • Marie des neiges Magnan
  • Cedric Emond
  • Photographies et stylisme culinaire
  • Marie des neiges Magnan
  • Traduction & révision
  • Kim Hurley
  • Simon Walsh
  • Conception Web
  • Simon Walsh