Volume N ° 4

Autour de la table

Autour de la table

Le volume No 4 est une édition spéciale imprimée que nous avons créée avec l’aide de plusieurs collaborateurs. On y retrouve des projets spéciaux de photographies, des articles, des recettes et un DIY.

Pour cette édition spéciale, nous avions envie d’une thématique qui nous ramenait aux fondements, à la base du projet. Se réunir autour d’un repas, c’est l’essence de Rutabaga, avant même la volonté de bien manger. C’est le plaisir de se rassembler avec les gens qu’on aime. C’est pourquoi nous avons nommé cette édition Autour de la table.

Cela dit, nous avons tout de même créé une version Web, plus petite, mais qui offre des recettes complémentaires à celles présentes dans le magazine papier.

Ces recettes d’accompagnements se marieront à merveille aux recettes de pain de lentilles, de boulettes d’aubergines, de polenta aux champignons et chou frisé, de pâte mince aux oignons caramélisés et de salade de choux de Bruxelles aux canneberges que vous retrouverez dans le magazine imprimé. Sans oublier que c’est là que vous retrouverez la fameuse tarte aux pommes et caramel pour compléter le repas!

01

Patates douces aux pacanes, à l’érable et aux épices

4

accompagnements

Temps de préparation

15 minutes

Temps total

1h10

Les patates en purée sont l’accompagnement par excellence pour un menu réconfortant. Une recette facile et rapide qui se marie bien à plusieurs plats. Cette purée à base de patates douces est bien différente de votre purée habituelle. Les patates douces remplacent les patates régulières, et le zeste d’orange, la cannelle, le girofle donnent une saveur épicée typiquement automnale. Le bon vieux sirop d’érable québécois est ajouté pour satisfaire notre dent sucrée, en plus de quelques pacanes grillées pour un contraste de textures. Le résultat final est exquis, crémeux et décadent.

Étapes & photos

  1. Préchauffer le four à 300 °F.
  2. Placer les pacanes sur une plaque à cuisson au four et faire cuire 10 minutes ou jusqu’à ce qu’elles commencent à foncer. Retirer du four et mettre de côté. Augmenter la température du four à 350 °F.
  3. Couper les patates douces en deux dans le sens de la longueur et les déposer sur une plaque à cuisson couverte d’un papier d’aluminium. Faire cuire 45 minutes.

  1. Pendant ce temps, combiner sirop d’érable, zeste d’orange, bâton de cannelle et girofle moulu dans une petite casserole. Porter à ébullition douce. Retirer du feu et laisser reposer.
  2. Enlever doucement la chair des patates douces cuites et la mettre dans un bol résistant à la chaleur. Utiliser un pilon pour patates et piler jusqu’à l’obtention d’une purée.
  3. Au moment de servir, verser le sirop d’épices sur les patates douces, puis parsemer de pacanes.

Mots Annique Beaudreau

Recette Annique Beaudreau

Photos Marie des neiges Magnan, Chanel Sabourin

02

Sauce aux canneberges de 2 façons

6

portions ch.

Temps de préparation

2 minutes ch.

Temps total

15 minutes ch.

S’il y a un classique des réunions familiales des fêtes de l’Action de grâce et de Noël, c’est bien la sauce aux canneberges, mieux connues dans certaines familles sous le nom d’atocas. On peut préparer la recette classique de sa famille, ou s’inspirer d’une des ces deux versions un peu plus excentriques. Amusez-vous à varier les parfums au gré de vos inspirations!

Étapes & photos

Sauce aux canneberges à l’orange, au miel et au thé des bois

  1. Dans un chaudron à feu moyen-vif, mélanger tous les ingrédients et porter à ébullition.
  2. Baisser le feu et laisser cuire en remuant régulièrement jusqu’à ce que les canneberges éclatent et que la texture épaississe (environ 8 à 12 minutes, selon la texture désirée, de plus souple à plus épaisse).

Astuce. On peut ajuster le côté sucré en ajoutant plus de miel ou de sirop d’érable.

Note. On trouve la poudre de thé des bois ou le thé du Labrador dans les épiceries fines qui vendent les produits de la marque Origina.

© Marie des neiges

Canneberges à la lime, à l’érable et au jalapeno

  1. Dans un chaudron à feu moyen-vif, mélanger tous les ingrédients et porter à ébullition.
  2. Baisser le feu et laisser cuire en remuant régulièrement jusqu’à ce que les canneberges éclatent et que la texture épaississe (environ 8 à 12 minutes, selon la texture désirée, de plus souple à plus épaisse).

Astuce. On peut ajuster le côté sucré en ajoutant plus de sirop d’érable.

© Marie des neiges
© Marie des neiges

Mots Julie Aubé

Recette Julie Aubé

Photos Marie des neiges Magnan, Chanel Sabourin

03

Croûtons de pois chiches au lait de coco

1

tasse

Temps de préparation

5 minutes

Temps total

40 minutes

Ces croûtons sont parfaits pour une collation santé. Ils pourraient notamment remplacer les chips lors de vos soirées cinéma. Utilisez-les pour rehausser une salade ou une soupe. En plus, elles enjolivent n’importe quel plat! Vous pouvez les assaisonner avec d’autres épices et leur donner du piquant avec des piments forts séchés; adaptez la recette à vos goûts!

Étapes & photos

  1. Préchauffer le four à 400 °F.
© Marie des neiges

  1. Rincer et égoutter les pois chiches. Dans un grand bol, mélanger les pois chiches, le lait de coco, l’huile de coco et les épices. Étendre sur une plaque à cuisson couverte de papier parchemin. Enfourner de 30 à 40 minutes. Retourner les pois chiches à mi-cuisson. Retirer les pois chiches du four lorsqu’ils sont bien croustillants. Les croûtons se conservent plusieurs jours dans un contenant hermétique.

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Marie des neiges Magnan, Chanel Sabourin

04

L'entrevue du Chef : Maxime Gagné

J’ai rarement rencontré un passionné de la cuisine comme Maxime. Il semble avoir trouvé son élément, et pour lui, tout ce qui a trait à la bouffe est intéressant. Comme tout le monde, il a commencé en bas de l’échelle, mais des portes se sont rapidement ouvertes à lui, lui permettant de relever toutes sortes de nouveaux défis. Maxime est maintenant enseignant à l’École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal et chef consultant pour Louis-François Marcotte, notamment. C’est d’ailleurs à la Cabine M, le restaurant de Louis-François à l’Aéroport de Montréal, que nous sommes allés le rencontrer. Nous avons eu droit à une fouille à la sécurité, mais ç’aura bien valu le coup! Nous avons pu profiter de la vue sur les avions et nous sentir en vacances quelques instants.

En tant que chef consultant, Maxime a créé le menu de plusieurs nouveaux restaurants. Il m’a révélé qu’il réfléchissait longuement à ses recettes, et qu’au moment d’en essayer une, elle est déjà plutôt à point.

Ce fut une très belle rencontre, et je suis persuadée qu’il réussit à allumer la flamme de nombreux jeunes cuisiniers en devenir grâce à ses histoires cocasses sur le terrain et à son appétit pour la bonne bouffe.

As-tu trouvé difficile d’élaborer un plat végétalien?

Pas vraiment, j’ai moi même été végétarien pendant 6 ans donc j’avais quelques coups d’avance. Mais quand même, la partie végétalienne est plus difficile – sans œuf, sans produit laitier, sans miel car il provient des abeilles –, ça m’a fait me creuser la tête.

Comment penses-tu que la cuisine évoluera dans les prochaines années?

Dur à dire, mais depuis quelques années déjà, on peut voir un retour a l’agriculture locale. Personnellement, je trippe vraiment légumes, et on les apprête de mieux en mieux dans les restos, et de façon beaucoup plus intéressante. Il y a aussi la cuisine nose to tail, ce qui signifie qu’on utilise la bête au complet. Donc les parties moins nobles (les rognons, le foie, les animelles, la cervelle…) retrouvent leurs notes de noblesse.

Qu’est-ce que tu aimes de ton métier?

Beaucoup de choses : le fait que le métier soit constamment en changement, les rencontres avec les collègues, les agriculteurs, les artisans et tous les gens passionnés sur mon parcours, et avoir toujours de nouveaux projets.

Qu’est-ce qu’on ne se sait pas du métier de cuisiner?

Que c’est très long avant d’être bien rémunéré, et qu’il faut travailler fort longtemps avant de se sortir la tête de l’eau. Mais que si on travaille fort, les bonnes occasions cognent à notre porte.

Mots Marie des neiges Magnan

Photos Ariel Tarr

05

Baba ghanouj

1

pot

Temps de préparation

5 minutes

Temps total

50 minutes

J’ai longtemps cru que c’était difficile de faire sa propre trempette d’aubergine, mais c’est tout le contraire! Vous n’avez qu’à cuire l’aubergine et le tour est joué! Assaisonnez-la à votre goût, et servez-la en entrée avec du pain pita ou des craquelins, ou encore dans un sandwich.

Étapes & photos

  1. Préchauffer le four à 375 °F.
  2. Couper l’aubergine en deux dans le sens de la longueur. Déposer les moitiés d’aubergines sur une plaque à cuisson couverte de papier parchemin, l’intérieur de l’aubergine vers le haut. Répartir les tranches d’oignon sur l’aubergine. Cuire environ 45 minutes (selon la grosseur de l’aubergine, la cuisson peut prendre plus ou moins de temps), jusqu’à ce que l’intérieur de l’aubergine soit cuit et tendre. Laisser tiédir.

  1. À l’aide d’une cuillère, retirer la chair de l’aubergine et réserver avec les oignons.
  2. Au mélangeur, mixer tous les ingrédients. Saler et poivrer au goût. Le baba ghanouj se conserve plusieurs jours dans un contenant hermétique au réfrigérateur.

Mots Marie des neiges Magnan

Recette Marie des neiges Magnan

Photos Chanel Sabourin, Marie des neiges Magnan

06

Remerciements

Merci à tous ceux qui ont contribué à la campagne de financement et à tous ceux qui nous ont offert leur aide et leur soutient, notamment:

pob

logo_malimousse_CS3_v3

logo_elise

GreySparrow

espace

Dynamo_Logo

curiousmontreal-logo-2014

Élisabeth Gingras

Alexandre Maltais

Christelle Coulombe

François Piché

Mikhaël Bois

Allyson Germain

Charles Pepin

Andréanne Teasdale

Tuong Le

Chantal Schwarz

Maxym Leclair

Paule Gervais

Noémie Varin-Lachapelle

Alix Graham-Tremblay

Véronique Gareau-Chiasson

Charle Demers

Marie-Ann Beaudette

Hugo Magnan

Jacinthe De Guire

Julie Bigras

Marie-Claude Marcotte

Marie-France Lavoie

Nathalie Lauzon

Myriam Landry

Dany Dufour

Marilou Morin

Melissa Kucbel-Saumier

Laurence Sala

Catherine Couture

Valérie Longpré

Christel Durand

Marie-Eve Desforges

Annie Gilbert

Tania Lemieux

Raynald Viger

Véronique Taillefer

Pierre Magnan

Elise Desaulniers

Catherine Cormier

Dominique Gingras

Genevieve Perron-Migneron

Max Kaplun

Lydie Padilla

Maude-Sarah Morin

Jean-Sebastien Chouinard

Audrey Lebrasseur

Melanie Néron

Sebastien Morissette

Marie-Eve Poirier

atelier b.

Beckii Adel

Louise Piché

Émilie Royer

Isabelle Royer

Huguette Piché

Jenna Holcombe

Bryan Mahoney

Murielle lessard

Louis Bertrand

Audrey Mottard

Gabriel giroux

Marie-Noële Desrosiers

Stephanie Cuillerier

Nicolas Gauthier

Stéphanie Picard

Noemie Legendre

Marianne Plaisance

À propos de cette publication

Comme toujours, nous ne pourrions terminer sans remercier l’équipe exceptionnelle avec qui nous avons eu la chance de travailler. Merci pour votre temps et votre soutien!

  • Modèles
  • Kim Hurley
  • Betina Abrao
  • Marc-André Côté
  • Renaud Robert
  • Anaël Laroque
  • Styliste
  • Mariane Vaillancourt
  • Artiste maquilleuse
  • Camille Sabbagh
  • Stylisme culinaire
  • Marie des neiges Magnan
  • Conception Web
  • Simon Walsh